Centre hospitalier universitaire de Québec Accueil| Liens| Actualités| Carrières| Nous joindre

Pour trouver
 

Accueil > Actualités > Salle de presse > Archives > Nouvelles 2009

Nouvelles 2009

Nouvelle salle de cardiologie d’intervention ultramoderne à L’Hôtel-Dieu de Québec dédiée au docteur Yves Morin

2009-03-05 -

Le Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) a inauguré une salle de cardiologie d’intervention ultramoderne à L’Hôtel-Dieu de Québec en l’honneur du docteur Yves Morin. Fleuron du Service de cardiologie de l’établissement, cette nouvelle salle améliore considérablement l’accessibilité à des soins et des services de qualité en cardiologie pour l’ensemble de la population de l’Est du Québec. Un investissement de 2 M$ a été nécessaire à sa réalisation.

Un Service de cardiologie performant
La salle de cardiologie d’intervention Yves Morin dispose des équipements les plus performants en matière de traitement des maladies coronariennes. Elle offre, entre autres, une qualité d'image exceptionnelle et la possibilité de poser des diagnostics plus fiables quant à la pertinence d’une intervention chirurgicale ou percutanée grâce à un appareil d'échographie endovasculaire intégré à la fine pointe du développement technologique.

L’Hôtel-Dieu de Québec dispose d’un service d'hémodynamie depuis le début de 1991. Rappelons que l'hémodynamie, terme communément utilisé pour désigner la cardiologie interventionnelle, est la technique par laquelle on prend les pressions à l'intérieur des vaisseaux ou des cavités cardiaques. Le terme s'est étendu avec l'usage à la coronarographie qui est l'examen diagnostique où l'on visualise les artères coronariennes par l'injection d'une substance de contraste associée à l'utilisation de Rayon X. La coronarographie est parfois suivie de l'angioplastie coronarienne qui représente l'intervention où l'on dilate les artères à l'aide d'un petit ballon. Cette technique permet, avec le traitement médical, de soulager l'angine. L'angioplastie coronarienne, lorsqu'elle est effectuée sans délai, permet également de sauver des vies dans les cas d'infarctus du myocarde.

Actuellement, la salle permet de réaliser 1 300 cas annuellement dont environ la moitié résulte en une intervention par angioplastie. Techniquement, cela consiste à insérer un ballonnet en passant par l'artère fémorale de la jambe ou l'artère radiale de l'avant-bras et de le monter jusqu'aux vaisseaux du cœur, pour le gonfler au site de rétrécissement ou d'obstruction de l'artère coronaire. Dans la plupart des cas, un tuteur qui ressemble à un cylindre en treillis métallique est déployé pour maintenir l'artère ouverte.

L’inauguration de la salle de cardiologie d’intervention Yves Morin s’inscrit dans le mouvement d’amélioration continue de services en cardiologie offerts à L’Hôtel-Dieu de Québec. Depuis 2007, on y a en effet aménagé des locaux plus fonctionnels pour procéder aux électrocardiogrammes et les tests sur tapis roulant. On y a aussi ouvert une salle supplémentaire d’échographie cardiaque, deux salles d’examens destinées aux patients externes ou porteurs de cardiostimulateur ainsi qu’une salle d’enseignement. « Ces améliorations ont grandement amélioré l’accessibilité et le climat d’accomplissement de soins spécialisés, de dire le docteur Patrick Béliveau, cardiologue-hémodynamicien à L’Hôtel-Dieu de Québec. Le Service de cardiologie de L’Hôtel-Dieu de Québec est en plein essor et nous avons atteint un niveau de qualité d’enseignement et de soins aux patients dont nous pouvons être fiers. De plus, ces investissements favoriseront un recrutement de qualité dans les années à venir. »

Le docteur Yves Morin
Le nom du docteur Yves Morin a été donné à la nouvelle salle d’hémodynamie de L’Hôtel-Dieu de Québec en raison de sa contribution inestimable à l’avancement de la recherche et des soins en maladie cardiaque, mais aussi de son implication active au sein du Service de cardiologie de L’Hôtel-Dieu de Québec qu’il a dirigé avant de prendre la direction du même service pour l’ensemble des activités du CHUQ, et ce, de 1995 jusqu’à sa retraite en 1998.

Né à Québec en 1929, le docteur Morin a entrepris des études de médecine à l'âge de 17 ans à l'Université Laval, pour obtenir son doctorat en 1953. Il parfait sa spécialisation en cardiologie auprès des grands maîtres de l’époque à Toronto, à Londres et à Paris et revient à L’Hôtel-Dieu de Québec en 1961 où il installe quelques années plus tard l’un des premiers laboratoires d'hémodynamie au Québec. Toujours au début des années 60, il découvre la toxicité cardiaque du cobalt, utilisé notamment par certains brasseurs dans leur processus de fabrication de la bière et qui a causé plusieurs dizaines de décès au Québec. Cette découverte lui vaut une renommée internationale et on aura recours à son expertise aussi bien aux États-Unis qu’en Europe pour prévenir de véritables catastrophes sanitaires.

Au-delà de la recherche et de la pratique médicale, on retrouve le docteur Morin impliqué sur plusieurs fronts. Il est notamment très engagé dans le démarrage du Conseil de recherches médicales du Québec, qui se transformera en Fonds de la recherche en santé du Québec dont il devient président en 1968. En 1975, il assume les fonctions de doyen de la Faculté de médecine de l'Université Laval et de président de la Commission de la recherche universitaire. Il est également associé de très près, dans les années 90, à la création des Instituts de recherche en santé du Canada, un grand bond en avant pour la recherche médicale au pays. Au début des années 2000, il est nommé sénateur. Depuis 2005, il préside une des plus importantes fondations privées du Canada, la Fondation de recherche sur la santé Rx&D, et copréside le Partenariat des industries canadiennes de la santé.

Parmi les distinctions et titres qu’il a mérités, le docteur Morin est, entre autres, officier de l'Ordre du Canada et de l'Ordre national du Québec et chevalier de l'Ordre national du mérite, en France. Il a aussi reçu en 2007 le Prix Armand-Frappier dans la catégorie scientifique. Très attaché à L’Hôtel-Dieu de Québec, il s’est récemment investi à en écrire l’histoire ainsi que celles des Augustines qui l’ont fondé et dirigé pendant près de 350 ans.

À propos du CHUQ
Le CHUQ est l’un des plus importants établissements de santé du Québec. Il offre des soins généraux, mais surtout plusieurs services hyperspécialisés destinés à la population de tout l’Est du Québec, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l’Université Laval et tourné vers l’avenir, le CHUQ est également voué à l’enseignement et à la recherche dans ses nombreuses pointes d’excellence, de même qu’à l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé. Il est animé par une équipe experte et humaine de quelque 1 000 médecins, dentistes et pharmaciens et 9 000 employés. Le CHUQ regroupe L’Hôtel-Dieu de Québec, l’Hôpital Saint-François d’Assise et le CHUL avec son Centre mère-enfant, de même que cinq centres de soins. On peut trouver tous les détails au sujet du CHUQ en visitant le www.chuq.qc.ca.

Renseignements : Richard Fournier ARP
                         Directeur des communications
                         Centre hospitalier universitaire de Québec
                         Téléphone : 418 691-5027

 

Retour à la liste - Nouvelles 2009

© 2016 CHUQ Tous droits réservés.
Ce site est sous la responsabilité de la Direction des communications
Commentaires ou suggestions : edimestre@chuq.qc.ca
Politique d'utilisation et de confidentialité  |  Grâce à l'infolettre, restez informé des nouvelles du CHU de Québec