Centre hospitalier universitaire de Québec Accueil| Liens| Actualités| Carrières| Nous joindre

Pour trouver
 

Accueil > Actualités > Nouvelles

Nouvelles

Des travaux du Centre de recherche du CHU de Québec publiés dans une prestigieuse revue scientifique

- Le CHU de Québec est fier d’annoncer que les travaux de l’équipe dirigée par le Dr Alexis Turgeon, spécialiste en soins intensifs et chercheur au CHU de Québec, ont été publiés dans le British Medical Journal, une des plus influentes revues scientifiques dans le domaine de la recherche médicale.

Dans le cadre de cette étude, l’équipe du Dr Turgeon est parvenue à confirmer que le dosage d’une protéine sanguine, la S-100ß, pourrait déterminer le pronostic suivant un traumatisme craniocérébral grave. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre des études de deuxième cycle du Dr Éric Mercier, étudiant à la maitrise en épidémiologie à l’Université Laval et résident en médecine d’urgence. Dr Mercier est d’ailleurs l’auteur principal de l’article publié par le British Medical Journal, ce qui est un exploit peu commun pour un étudiant à la maîtrise.

Au cours des dernières années, de nombreuses études ont évalué le rôle de différentes protéines pour prédire le pronostic des patients ayant subi un traumatisme craniocérébral grave, mais des résultats controversés ne permettaient pas de conclure sur l’utilité de doser ces protéines. Pour répondre à cette question, l’équipe du Dr Turgeon a réalisé une méta-analyse des résultats des études publiées sur le sujet. L’équipe de recherche était notamment composée des Drs François Lauzier, François Rousseau, France Légaré et Lynne Moore (chercheurs au Centre de recherche du CHU de Québec au sein de l’axe Santé des populations - Pratiques optimales en santé) et d’Amélie Boutin, étudiante au doctorat épidémiologie à l’Université Laval et de Dre Linda Nadeau, biochimiste à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus du CHU de Québec.

Les résultats obtenus suggèrent que le dosage de la protéine S-100ß dans le sang pourrait aider les équipes médicales à déterminer le pronostic à long terme d’un patient ayant subi un traumatisme craniocérébral grave. Il existe en effet une association significative entre les niveaux sanguins de la protéine S-100ß et le pronostic à moyen et long terme. Cette information, combinée au reste de l’évaluation médicale, est susceptible d’aider les équipes de soins à améliorer leur évaluation du pronostic et les soins prodigués à ces patients.


2013-04-23

 

Retour à la liste - Nouvelles

© 2016 CHUQ Tous droits réservés.
Ce site est sous la responsabilité de la Direction des communications
Commentaires ou suggestions : edimestre@chuq.qc.ca
Politique d'utilisation et de confidentialité  |  Grâce à l'infolettre, restez informé des nouvelles du CHU de Québec